CIME Haut-Richelieu

Centre d'interprétation du milieu écologique du Haut-Richelieu


Accueil

CIME Haut-Richelieu
Historique et mission
Conseil d'administration
Devenir membre
Faire un don
Partenaires
Pour nous joindre

Services éducatifs
Groupes scolaires et autres

Ateliers en sciences
Excursions animées
Centres de la petite enfance


Au mont Saint-Grégoire

Sentiers de randonnée
Camps de jour
Semaine de relâche scolaire
Activités d'interprétation
Fête d'enfant
Croque-livre

Conservation
Campagne de sensibilisation
Châtaigne d'eau
Espèces en péril
Fonds Vert forêt
Grand Bois
Haut-Richelieu
Mont Saint-Grégoire
Parc naturel des Parulines
Rivière Bleury
Saint-Jean-sur-Richelieu

Informations
Quoi de neuf?
Offres d'emplois
Liens
Documents
Expositions
Pour nous joindre

© CIME Haut-Richelieu

HISTORIQUE ET MISSION

Conserver et mettre en valeur des milieux naturels, en assurer la pérennité et éduquer aux sciences et au respect de l'environnement

Ce que nous faisons

Organisme à but non lucratif, CIME travaille à la conservation du mont Saint-Grégoire et d’autres sites naturels dans le Haut-Richelieu. Afin de permettre à la population de profiter des attraits naturels du mont Saint-Grégoire, CIME y a aménagé des sentiers de randonnée qui donnent accès au sommet. Enfin, CIME offre des services éducatifs en sciences de la nature pour sensibiliser adultes et enfants à l'environnement et à sa conservation.

Débuts

Le Centre d’interprétation du milieu écologique (CIME) du mont Saint-Grégoire a été créé en 1981 par le Mouvement écologique du Haut-Richelieu (MEHR). Grâce à la collaboration de la famille Vasseur qui lui octroie un droit de passage, CIME entreprend l’aménagement et l’entretien de sentiers au mont Saint-Grégoire. En 1986, CIME, jusqu’alors un comité du MEHR, s’incorpore et devient un organisme autonome. Compte tenu de la diversification de ses activités sur le territoire et de son rayonnement régional, CIME mont Saint-Grégoire devient en 2001, CIME Haut-Richelieu.

Acquisitions et conservation

En 1988, CIME acquiert une première propriété sur le mont afin de la préserver, d’autres acquisitions suivront, toujours dans un but de protection à perpétuité. De 1981 à 1996, l’organisme a accueilli près de 150 000 randonneurs dans ses sentiers, principalement une clientèle familiale. Après un arrêt de quelques années et suite à une importante acquisition réalisée en janvier 2006, CIME a repris l’accueil du public au mont Saint-Grégoire. Les visiteurs ont accès au réseau de sentiers à partir du 16, chemin du Sous-Bois. Depuis le début des années 2000, CIME mène également deux projets de conservation visant à préserver deux autres sites naturels de la région : le projet de conservation du Grand Bois de Saint-Grégoire et le projet d’éradication de la châtaigne d’eau à la rivière du Sud. D'autres projets de conservation s'ajoutent, soit ceux de la rivière Bleury, de la zone verte de Saint-Jean-sur-Richelieu et ceux du Haut-Richelieu-secteur ouest.

Mission éducative

CIME a également une mission éducative qui est au cœur de son œuvre et qui lui a permis de développer de nombreuses activités d’interprétation. À chaque année, les activités de CIME rejoignent des milliers de jeunes : excursions au mont Saint-Grégoire, ateliers en classe et camps de jour en sciences naturelles. En fait depuis 1981, plus de 150 000 jeunes ont participé à l’une ou l’autre des activités régulières de l’organisme. L’équipe de CIME a également produit trois expositions itinérantes et de nombreux dépliants et brochures. Fidèle à sa vocation éducative, l’organisme a réalisé de nombreux projets comme l’Expo-nature sur la rivière Richelieu présentée de 1999 à 2003 en collaboration avec la ville de Saint-Jean-sur-Richelieu. De plus, de 1995 à 2005, l’organisme a offert des programmes éducatifs sur la rivière Richelieu au Centre de plein-air Ronald-Beauregard à Saint-Jean-sur-Richelieu, tout en étant le gestionnaire du service de location de canots et pédalos de 1998 à 2005. Depuis 2006, CIME organise des activités d'interprétation pour le grand public. Elles sont offertes environ une fois par mois, au mont Saint-Grégoire, et touchent différents thèmes reliés à l'environnement.